La métairie

La Métairie

La Métairie

Le prieur de Saint-Nicaise envoya à Chapet en 1228 quelques-uns de ses religieux pour y établir une exploitation, que leur livre censier décrira ainsi : «.. en la ville de Chapet appartenant à Mgr Saint Nicaise de Meullent (Meulan) toutes les dimes généralement de toutes choses, un manoir avec pourpris et fossés, pressoir, jardins, friches, moulin, moutonnage, hommes et hostes (habitants), maisons et XXIV arpents de terre en divers champtiers à Brézolles »

Auprès de l’église, agrandie par leurs soins, ils installèrent une vaste métairie. Un fossé rempli par les eaux d’une source qui coulait de la colline, défendait de trois côtés le pied de l’enceinte désignée sous le nom de « pourpris ».

Le quatrième côté, adossé à cette colline, était occupé par l’habitation principale et protégé par plusieurs tourelles. A droite, étaient  le colombier et le pressoir, à gauche, les écuries et les communs. Dans la cour, sourdait un ruisseau qui alimentait le vivier et déversait son trop plein dans les fossés de l’enceinte.

Le prieuré contribuera au développement du petit village.

La date du prochain conseil n'a pas encore été arrêtée